Hypnose, Thérapies Brèves, Coaching PNL Antibes, Cagnes sur Mer, Nice, Vence

Un escalier qui n'en finit pas

Victime, sauveur, bourreau?

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email

« Ma copine Lili se plaint toujours de tout et se sent victime de tout son entourage. Et quand je lui donne des conseils pour qu’elle aille mieux, soit elle ne m’écoute pas ou bien pire, elle peut me hurler dessus et se mettre dans une grande colère… ».

On est en plein dedans. Dedans quoi ? Le triangle de Karpman !

Le triangle de Karpman

Karpman était un psychologue dans les années 60. Il a défini des jeux psychologiques qui sont improductifs et dramatique. Dès que Lili est entrée à l’intérieur du triangle, rien de bon n’a pu en sortir, pour elle-même et pour les autres.

  • La victime se plaint, elle définit le triangle. Elle se sent impuissante face à son problème. La victime cherche devine quoi ?
  • Un sauveur ! Le sauveur a toujours de bons conseils, des idées pour aider la victime qui est dans une tristesse, voire dépression.
  • Parce que la victime se sent persécutée par un bourreau.

La victime devient bourreau

Lorsque Lili n’accepte pas d’adopter les conseils de son amie, alors elle devient bourreau de son amie qui devient victime et peut penser « après tout ce que je fais pour elle, voilà comment elle me remercie ! ». C’est un vrai casse-tête d’où l’on ne ressort pas indemne.

Sortir du triangle !

L’astuce, le vrai secret est de ne pas se sentir victime, de reprendre sa responsabilité. De reconnaître que « là je me plains et j’ai envie de me plaindre c’est tout ». Parce qu’il y a un moment pour se plaindre et un moment pour changer.

Une autre façon de rompre le triangle est de ne pas répondre à l’invitation de la victime. De ne pas donner de conseils et plutôt demander à la victime : « de quoi as-tu besoin ? ». Et ainsi il n’y a pas de sauveur.

Et quant au bourreau… en général il se reconnaît plus facilement. Il impose, persécute, écrase. Il peut consciemment avoir envie de changer ? pas toujours…

Une dernière toute petite chose : le triangle de Karpman se joue dans les interaction avec notre entourage mais aussi à l’intérieur de nous-même. La prochaine fois que tu penseras « oh, tu auras dû faire… », dans quel rôle es tu ?

J’utilise des techniques de thérapies brèves, de coaching PNL qui peuvent t’aider à revenir à ton état désiré. Antibes, Nice, Vence, Cagnes sur mer, La Gaude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres sujets susceptibles de vous intéresser